PARIS PHOTO 2015

 

galerie melanie Rio
stand A14
Grand Palais, Paris
12-15 Novembre, 2015

 

La galerie melanie Rio a participé à Paris Photo 2015 sous la nef du Grand Palais. Nous avons présenté des photographies d’Ambroise Tézenas, Philippe Chancel, Edgar MartinsPatrick Tourneboeuf, Silvana Reggiardo et Jean-Claude Pondevie. Les portfolios de Franck Gérard et Rune Guneriussen étaient également visibles sur notre stand.
Retrouvez ci-dessous plus d’informations sur les photographes exposés.

melanie Rio gallery  presented in the 19th edition of Paris Photo under the nave of the Grand Palais in Paris. We featured select works by: Ambroise Tézenas, Philippe Chancel, Edgar Martins, Patrick Tourneboeuf, Silvana Reggiardo and Jean-Claude Pondevie. Also on view the portfolios of photographers Franck Gérard and Rune Guneriussen. Find hereafter more details about our artistes.
Click here for English textmelanieRiogallery

Stand A14 : Photographes

 

Patrick Tourneboeuf est né en 1966 à Paris, où il vit et travaille. Il est membre du collectif de photographes Tendance Floue.

Réalisée à partir de cartes postales vintages, collectées dans les brocantes de lieux de villégiatures en France, en Italie, en Espagne et en Belgique, la série Blow-up, référence au film éponyme d’Antonioni, restitue une époque appartenant à la mémoire collective. Zoomant, découpant, recadrant, le photographe nous propose des images qui révèlent et amplifient la trame du papier et de l’impression.

En 2015, son travail était présenté à Paris à l’exposition Inside Berlin, Goethe Institut, Twenty five? Hey, give me five! à l’espace Topographie de l’art, aux festivals de photographies de la Cambre Horta, Bruxelles, et de Changjiang en Chine, et il sera présent à FotoFever au Carrousel du Louvre avec Tendance Floue à l’occasion des 25 ans du collectif.


Ambroise Tézenas est né en 1972 à Paris. Diplômé de l’Ecole d’Arts appliqués de Vevey (Suisse), il collabore régulièrement avec la presse française et internationale.

Le projet I was here illustre le  tourisme « macabre », une des nouvelles tendances de l’industrie touristique. De l’Ukraine au Rwanda, de la Chine à la Cambodge, ces photographies invitent à une réflexion sur l’intérêt croissant des touristes pour les théâtres de catastrophes naturelles, de guerres ou scènes de crimes. La liste de ces lieux a été établie conjointement avec le professeur John Lennon, auteur du livre « Dark Tourism, the attraction of death and disaster », livre de référence sur le sujet. Exposé cet été aux Rencontres Photographiques d’Arles, ce travail a bénéficié d’une large couverture médiatique en France et à l’étranger.

 Depuis 2007, il collabore régulièrement avec le New York Times Magazine, Le Monde, International Herald Tribune. En 2009, il a reçu le Nikon Story Teller Award lors du PDN Photo Annual (USA) pour ses photographies de Cuba, commande du New York Times Magazine.

 


Capture d’écran 2015-11-05 à 15.19.38

Edgar Martins est né en 1977 à Évora au Portugal et est installé depuis 1996 au Royaume-Uni.

The Time Machine est un ensemble d’œuvres photographiées au Portugal entre 2010 et 2011. Structuré comme un relevé topographique de centrales hydroélectriques construites entre les années 1950 et 1970, ce travail recouvre un passé d’innovations technologiques et de croyances optimistes en l’avenir. Le protocole de prise de vue choisi par Edgar Martins pour la série présentée à Paris Photo se rapproche de méthodes de présentation des collections archéologiques.
Le projet le plus récent d’Edgar Martins, 00 :00 :00, est le fruit d’une collaboration sans précédent avec le Groupe BMW. Le livre de la série photographique, publié par The Moth House sera présenté en avant première à Paris Photo.

Ses oeuvres ont été exposées dans des institutions telles que PS1 MoMA (New York), Centro Cultural de Belém (Lisbonne), Museu do Oriente (Lisbonne), Centro Cultural Hélio Oiticica (Rio de Janeiro) parmi tant d’autres.


Philippe Chancel est né en 1959, vit et travaille à Paris.

Initié en 2005, le projet dataZone, véritable work in progress, met en lumière les dérives actuelles du champ politique, économique et social. Au fil des années, Philippe Chancel trace une constellation de territoires emblématiques disséminés sur la carte du monde, de Port-au-Prince à Kaboul en passant par Fukushima, l’Afrique du Sud, le Delta du Niger ou encore la Corée du Nord.

En 2015, ses photographies ont été présentées au MoCP, Museum of Contemporary Photography de Chicago, au Drents Museum (Assen, Netherland), à l’Art Gallery of Ontario (Toronto, Canada) et à Prix Elysée, l’exposition des nominés, Musée de l’Elysée, Lausanne. Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques et privées et il poursuit un travail de commande pour de grandes institutions culturelles en France et à l’international.


Jean-Claude Pondevie est né en 1942, vit et travaille à Château d’Olonne. Architecte reconnu, il poursuit son travail photographique depuis maintenant dix ans.

L’oeuvre du photographe traduit une recherche de l’épure et de la composition. Ses choix de cadrage très cinématographiques créent un hors champ omniprésent et renforcent la sensation d’irréalité. Ses monochromes noirs révèlent, après une observation attentive, des intérieurs abandonnés, des paysages de friches urbaines ou de désert. L’ouvrage ainsi, paru aux éditions Xavier Barral en 2015, constitue une première monographie sur le travail photographique de Jean-Claude Pondevie auquel répond, égrené au fil des pages, un poème d’Eric Reinhardt.

Silvana Reggiardo est née en 1967 à Rosario, Argentine, elle vit et travaille à Paris.

Le travail de la photographe se développe autour de l’expérience urbaine ; elle explore plus particulièrement les motifs du modernisme architectural – la transparence, la théâtralisation des espaces, la vitrine, le rapport du corps à l’architecture.
L’air ou l’optique est un ensemble d’images élaboré à partir de photographies de fenêtres prises dans des architectures de zones urbaines. Silvana Reggiardo suit un minutieux protocole en faisant tout d’abord abstraction de la fenêtre, en (re)cadrant de façon à supprimer la profondeur, à écraser les quelques éléments derrière les surfaces de verre. Ceci permet de restituer la matérialité, proche du pictural, de la surface de la vitre où affleurent différentes textures chacune s’y étant posée à leur propre vitesse.

Silvana Reggiardo est actuellement en résidence à l’atelier de postproduction du Centre photographique d’Île de France, Pontault-Combault (77).


Stand A14 : Livres et signatures

 

0.00.00 (FLR)

 

Friday, November 13 – 4 p.m

EDGAR MARTINS
Book signings, booth A14.

Friday, November 13 – 5 p.m
EDGAR MARTINS
0:00:00
Space BMW Art & Culture – booth EE0
An unprecedented collaboration between Edgar Martins and the BMW Group. The book published by The MothHouse will be launched at Paris Photo.

 

 

 

 

JEAN-CLAUDE PONDEVIE
Ainsi.Texts by Eric Reinhardt.
Editions Xavier Barral, 2014.


 

 

 

 

tezenas books

 

 

AMBROISE TÉZENAS
Tourisme de la désolation, éditions Actes Sud et édition en anglais I was here, Dewi Lewis Publishing, 2014.
D’autres publications de l’artiste sont disponibles à la galerie.

 

 

 

Capture d’écran 2015-11-05 à 11.54.45

PHILIPPE CHANCEL
Kim Happiness
Textes de Michel Poivert
Editions L’Artiere, 2015. 
Une édition limitée de 25 exemplaires est disponible avec un tirage de tête. D’autres publications de l’artiste sont disponibles à la galerie.

 

 

 

 

 


 

La Galerie melanie Rio représente les photographes:
Philippe Chancel, Franck Gérard, Rune Guneriussen, Edgar Martins, Jean-Claude Pondevie, Silvana Reggiardo, Ambroise Tézenas, Patrick Tourneboeuf.